Co-fondateur de Tinder Sean Rad Out en tant que CEO

Co-fondateur de Tinder Sean Rad Out en tant que CEO
La plus grande partie prenante de Tinder a glissé à gauche sur le PDG de l'application populaire de rencontres. IAC de Barry Diller cherche apparemment un "personnage semblable à Eric Schmidt" pour remplacer Sean Rad en tant que directeur général, selon un article de 3 400 mots de Forbes . Schmidt, bien sûr, est le président exécutif de Google.

La plus grande partie prenante de Tinder a glissé à gauche sur le PDG de l'application populaire de rencontres.

IAC de Barry Diller cherche apparemment un "personnage semblable à Eric Schmidt" pour remplacer Sean Rad en tant que directeur général, selon un article de 3 400 mots de Forbes . Schmidt, bien sûr, est le président exécutif de Google.

Pour le moment, Rad agira comme président et restera au conseil d'administration de Tinder. Il restera comme directeur général intérimaire jusqu'à ce que Tinder et IAC puissent trouver un remplaçant, Forbes dit.

Connexes: Utilisateurs de Tinder attirés par les spams Bots Sexy "Castle Clash" Jeu

L'équipe Tinder a fait face à diverses controverses depuis son lancement, telles que des plaintes selon lesquelles les utilisateurs étaient harcelés par des robots déguisés en Vrais gens. Mais la chaleur a été vraiment mise en place cet été lorsque l'ancien vice-président de la société, Whitney Wolfe, a poursuivi Tinder, ainsi que les sociétés mères IAC et Match. com, sur des accusations de harcèlement sexuel et de discrimination sexuelle.

Dans son procès, Wolfe allègue que Justin Mateen, l'autre co-fondateur de Tinder et CMO, l'a qualifiée de sexuellement offensante lors d'un événement d'entreprise et en présence de Rad.Il se trouve que Mateen et Wolfe datant également à un moment donné. Wolfe a également affirmé être l'un des fondateurs d'origine de la société.

Mateen fut immédiatement suspendu en tant que CMO et démissionna en septembre, un jour après le règlement de l'affaire avec Wolfe.

Connexes: Tinder suspend le cofondateur contre les allégations de harcèlement sexuel

Mais les dommages avaient apparemment été causés et les liens étroits entre Rad et Mateen n'étaient pas perçus positivement par la direction d'IAC. Rad a reçu les mauvaises nouvelles via un appel téléphonique de Sam Yagan, est le PDG de The Match Group, une division d'IAC, selon Forbes .

Rad a parlé avec en mars et a parlé de la passion et du dévouement que lui et Mateen avaient pour Tinder: «Justin et moi, nous sommes tous deux relativement jeunes et nous sommes dévoués à ce que nous faisons» Il a dit: «Nous socialisons beaucoup avec nos utilisateurs pour essayer de mieux les comprendre, nous avons tous les deux accepté l'idée que nous sacrifions notre propre développement personnel en échange du développement de Tinder.

Un porte-parole de Tinder n'a pas immédiatement retourné un courriel demandant un commentaire.

Connexes: Sean Rad, co-fondateur de Tinder, sur le succès viral de l'application Hot Dating